Prothèses anti allergique

C'est l'une des causes de douleurs "inexpliquées" après implantation d'une prothèse.

 

La fréquence de ces allergies est assez importante dans la population générale.

 

Environ 10 à 15 % des personnes de la population sont dites « sensibles » aux métaux, principalement le nickel, le chrome et le cobalt .

 

Des tests cutanés et sanguins peuvent être utilisés en dépistage ou pour le diagnostic.

 

Des implants anti allergiques sont utilisés en cas de suspicion pre opératoire ou en cas de reprise.

 

Ils entraînent un surcoût néanmoins compte tenu du traitement de surface spécifique.

Cliquer sur l'image

Revêtement de Nitrure de Zirconium